mercredi, octobre 23

Les franchises de votre assurance habitation: comment fonctionnent elles ?

Lorsque vous souscrivez une assurance multirisques habitation, certaines garanties sont soumises à une franchise. Cette dernière correspond à la somme restant à la charge de l’assuré en cas de sinistres, c’est-à-dire la part non indemnisée par l’assurance habitation.
En matière d’assurance habitation, les franchises les plus courantes sont au nombre de trois.

1. La franchise fixe, appelée également franchise absolue, est celle qui s’applique automatiquement lorsque le contrat ne précise pas le type de franchise utilisée.

Dans ce cas, l’indemnisation ne sera effectuée que si le montant total du sinistre est supérieur à la franchise. Si le sinistre est supérieur à la franchise absolue, l’indemnisation correspondra à la différence entre le montant du sinistre et celui de la franchise.
Par exemple, pour un préjudice de 500€, et une franchise fixe de 300€, l’assurance multirisques habitation vous reversera 200€ d’indemnisation. Par contre si le sinistre avait été évalué à 150€, vous n’auriez perçu aucune indemnisation.

2. La franchise proportionnelle est calculée avec un minimum et un maximum, et un pourcentage sur le montant total du préjudice.

Le taux peut varier en fonction du risque assuré : bris de glace, dégât des eaux, etc. Quoi qu’il en soit, avec la franchise proportionnelle, vous conservez à votre charge une part proportionnelle du préjudice.
Ainsi, la franchise de votre assurance est de 10%, avec un minimum de 300€ et un maximum de 500€. Vous subissez un dommage de 1500€. Les 10% correspondent dont à 150€, et sont donc inférieurs au seuil minimum de 300€. Par conséquent, vous verserez 300€, et l’assurance vous indemnisera de 1200€.
 

3. La franchise légale est une franchise dont le montant est fixé par les autorités publiques.

Elle concerne notamment les cas de catastrophes naturelles (inondation, feu de forêt, avalanche, tremblement de terre, tempête, etc.). Par exemple, elle est fixée à 380€ pour les biens d’habitation, et peut s’élever à 1520€ lorsque le préjudice est lié à des mouvements de terrain. Dans certains cas, la franchise légale peut varier en fonction des obligations du propriétaire du logement. Ainsi, elle peut être portée à 5000€ lorsqu’un incendie de forêt détruit une habitation et que le propriétaire n’a pas respecté l’obligation de débroussaillage imposé par les pouvoirs publics.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...